Joystick : le blog officiel

Internet = Danger

Posté le 17/07/2009 à 17:08 dans la rubrique Sundae Caramel



Je vous avais déjà parlé de cette petite vidéo dans un Joystick, mais la magie du web, c'est de pouvoir regarder la vidéo sans se faire chier à taper une url interminable écrite en toute petite et en gris sur fond noir dans le magazine. Ce clip au design et aux sonorités très "allemand" évitera sans doute à quelqu'uns d'entre vous de mauvaises expériences IRL.

8 commentaire(s) / Lire la suite

Patch Left4Dead

Posté le 17/07/2009 à 15:00 dans la rubrique Hypoallergénique

En voulant voir les nouveautés du patch de ce matin, j’ai eu la bonne surprise de voir que Left4Dead permet désormais de visualiser toutes les parties en cours.

« C’est pas trop tôt » a-t-on envie de crier. L’autre grosse nouveauté : on peut télécharger les cartes communautaires enregistrées sur l4dmap.com depuis le jeu en double cliquant sur la partie en cours qui l’utilise. Pour les non initiés, l’ajout de maps non officielles a toujours été un cauchemar, c’est désormais simple comme bonjour.

 

Comme quoi, l’annonce de la sortir imminente de Left4Dead 2 n’empêche pas Valve d’offrir encore quelques soins palliatifs au premier épisode.


10 commentaire(s) / Lire la suite

Trésors d'imagination

Posté le 14/07/2009 à 20:42 dans la rubrique Yavinade

"C'est un peu court, jeune homme" martelerez-vous peut-être à la fin de chacune des vidéos que je vais vous présenter. Ne vous fatiguez pas, elles tournent pratiquement toutes dans les 5 secondes, et c'est voulu.



Douzième thème du traditionnel rendez-vous "Five Seconds Projects" organisé par Vimeo : les old videogames ou jeux de légende, de Pac-Man à Mario en passant par Space Invaders. Certaines créations sont très réussies, d'autres un peu, voire beaucoup moins.


Voir toutes les vidéos.

18 commentaire(s) / Lire la suite

WOW ! (pas mieux)

Posté le 13/07/2009 à 13:26 dans la rubrique Yavinade

Avec un peu d'imagination et du papier, on fait, on fait ? Un mirifique magazine de jeux sur PC ! Et avec un peu d'imagination et du papier, on fait, on fait ? De mirifiques paper - world of war - craft.



Je n'ose même pas imaginer la patience qu'il faut (en plus du talent) pour réaliser des trucs pareils et si j'en avais un, je tirerais mon chapeau aux gens qui les réalisent. En tout cas, voilà qui prouve qu'on peut être joueur féru de World of Warcraft et avoir d'autres passions dans la vie. Ou presque.

Le plein d'images

P.S. : Dans le monde de l'ultraweb superspeed 3.0, ces images datent déjà un peu mais c'est tellement bien fait que ça méritait bien une piqûre de rappel.


12 commentaire(s) / Lire la suite

Tribute to Nanarland

Posté le 11/07/2009 à 15:00 dans la rubrique Hypoallergénique

Non, ce n'est pas un hommage au magnifique travail de l'équipe du site Nanarland, mais juste une façon de dire qu'à mon humble avis, ils apprécieraient Ultimate Game à sa juste valeur.

Le métier de journaliste est merveilleux. Prenez la Carte de Presse par exemple. Ses trois petites bandes de couleurs la font ressembler aux yeux des gens à une carte de flics. Cela permet le cas échéant le droit d’exiger des fouilles au corps dans les autobus du 16 ème arrondissement. Ce boulot me fait aussi parfois inviter à des projections de presse. C’est ainsi que je me suis retrouvé avant-hier devant « Ultimate Game », un film d’action futuriste dont le pitch ne pouvait que m’intéresser.

 

Dans un futur pas si lointain, le jeu vidéo « Slayers », rassemble les foules. Son créateur le maléfique Ken Castle, joué par un Michael « Dexter » C Hall en pleine crise de spiritisme, a mis au point un système qui permet de contrôler totalement un individu depuis un ordinateur, à condition que ce dernier ait accepté de se laisser implanter des cellules nerveuses artificielles. Les No Life qui s’éclatent à « Slayers » utilisent donc des condamnés à mort en guise d’avatar, et chaque semaine, ce sont des milliards de téléspectateurs qui viennent voir ces pauvres taulards se faire déchiqueter dans un Counter Strike pour de vrai. Au milieu de tout cela, il y a Kable, le héros de l'histoire, contrôlé par Simon, fringuant PGM de 17 ans. Kable (joué par Gérard « This is Spartaaaaaa » Butler) a déjà survécu à 27 combats, trois de plus et il sera libre, une première dans l’histoire de « Slayers ». Or Ken Castle n’a aucun intérêt à le voir partir dans la nature et raconter certains secrets plutôt compromettants....

Sorti de ces deux heures moins le quart de fusillades sanguinolentes, je ne peux que remercier sincèrement mes hôtes de m’avoir accueilli. C’était adorable de leur part, seulement voila... j’ai pas aimé.

 

Je passe sur le montage épileptique de l’ensemble, depuis Hyper Tension, on sait que Mark Neveldine fait ses films pour la génération bouffeuse de clip MTV. Le film nous bombarde de gros plans à changements de focale hyper rapides et saccadés, même quand le héros ne fait rien d’autre que malaxer de la cendre entre ses mains d'un air absent.

 

Je passe aussi sur le scénario balisé de raccourcis finalement propres au cinéma d'action (Kable doit trouver sa fille... Hooo bha quel hasard, c'est justement le Ken Castle qui l'a adoptée !), pour arriver à ce qui me chagrine le plus : l'accumulation des clichés qui m'écorchent déjà bien assez les oreilles dans les diners en ville. Dans le monde merveilleux d'Ultimate Game, le joueur lambda est soit un immonde Gros Quick qui se paluche sur la pauvre fille qu’il contrôle en s'empiffrant de tacos au Nutella, soit un petit con auto satisfait drogué de jeux en ligne. On nous y renvoie l'image d'une société dont l'empathie anesthésiée par la violence du média « jeu vidéo » ne remue même pas quand de pauvres types meurent en direct, sans provoquer d'autre émotion qu'un rage quit du Kevin aux commandes.

 

Prenez garde bonne gens, le jeu vidéo vous menace, il vous rend introvertis, cruels et pervers. Il vous fait grossir, et vous enferme chez vous. Il vous fait confondre virtuel et réel et bientôt vous serez tous sous le contrôle des maquignons du FPS (je vous laisse découvrir les objectifs réels de Ken Castle, ils sont dignes du plus ringard des méchants de James Bond). Une thèse mainte fois rabâchée que je veux bien entendre si elle est défendue intelligemment, et non pas à coup d'explosions et de combats putassiers assénés à grand coup de situations incohérentes, de grimaces et de pectoraux luisants.

 

Pourtant tout n'est pas à jeter dans ce film. Les gars qui ont réglé les scènes de batailles sont manifestement des joueurs, car on se croirait vraiment dans un Gears of War musclé et rythmé. Mais à aucun moment l'histoire ne décolle vraiment, sauf quand il s'agit de nous infliger un discours réac sur le jeu vidéo à coup de métaphores tellement brontosauresques qu'elles achèvent de propulser le film dans la stratosphère du ridicule.

 

Pour infos, le film sort sous nos latitudes le 9 septembre prochain. Vous pouvez toujours y aller pour voir si vous arrivez à rester aussi stoïques Michael C Hall face aux séances de gymnastique faciale de Gérard Butler.

Egorge moi si tu veux, mais par pitié, arrète de postilloner.

18 commentaire(s) / Lire la suite

Joystick : le blog officiel

Joystick : le blog officiel

115 billet(s) et 2252 commentaire(s)

 

Le blog officiel de la rédaction de Joystick.

 

En direct des forums

 

En kiosque

Abonnez-vous en ligne

Calendrier

<< Juillet >>
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Cliquez sur une date pour voir les billets postés ce jour

Morceaux choisis

De Akxyd le 19/11/2009 à 21h49
Torchlight Megastar !? hé béh faut que je m'interesse à la question. Sinon les test d'OFP et de...

Archives

  • Décembre 2013
  • Novembre 2013
  • Octobre 2013
  • Septembre 2013
  • Août 2013
  • Juillet 2013
  • Juin 2013
  • Mai 2013
  • Avril 2013
  • Mars 2013
  • Février 2013
  • Janvier 2013
 

Syndication