In The Shadow

[DOSSIERS] On vire, on tourne, rien ne va plus …

Posté le 30/03/2013 à 22:49 dans la catégorie [DOSSIERS]

 

C'est un fait indéniable, le « gamer » est en passe de devenir cool, branché, presque comme un trophée, un type bien qu'il est bon d'avoir dans sa bande, pourtant, peut-on rester gamer à l'heure où toute cette industrie part en couille, où les filles de 15 ans ressemblent à des femmes de 25, où Epic nous pond un Infiltrator qui s'infiltre comme un black dans une pucelle ?


Curieusement, la patience n'aura jamais été mon fort, non, je l'avoue, ce billet l'atteste, je vous pisse honteusement à la gueule, comme un chien sur un arbre, parce que je voit bien que rien ne va, que les jeux sont faits et que fichtre, à passer pour un con, autant passer pour un con qui vous illumine.


JVN, c'est plus comme dans le temps, ça me déçoit, ça ne m'attriste pas mais bon, ça fait un pincement au cœur de voir qu'un site qui sera passé par bon nombre étapes est entrain de partir en sucette, par la faute d'un manque de contenu, de fraîcheur, bref, de JVN.
Ce constat s'applique à l'ensemble de ce que je voit, je manque d'envie pour écrire, la seule chose qui me prenne du temps en ce moment, c'est la musculation et la pâtisserie -ça fait deux, je l'avoue-, et même en étant crevé après une dure session, je ne retrouve pas ce vieux plaisir d'allumer mon PC pour vous parler ou jouer, je m'emmerde ferme.


La faute ? Qu'en sais-je, j'arrive à un stade où les choix se bousculent, les opportunités aussi, et je ne compte pas les louper, pas cette fois, alors oui, je vous le dit, j'en ai finit.


Finit de ne pas voir le bout de ce tunnel qu'est le JV, perdu dans un semblant de nouveauté, ce média autrefois adulé par mon esprit devient un bouche trou sans saveur, je manque d'envie, de passion, de « Wow effect » et ce constat, triste j'en convient, s'applique aussi à ce média qu'est l'infographie.
Car oui, même là, plus rien ne me plaît, rien ne me laisse bouche bée, suis-je blasé ?


Alors voici mon testament vidéoludique, mon testament JVNiens, mon adieu à cette aventure, mes amis, il est l'heure de vous laisser à vos occupations, une nouvelle vie m'attend, j'ai enfin choisi de vivre selon MES choix et nos leurs conséquences, là est toute la liberté dont nous jouissons, celle de nous révolter et de crier notre égalité devant les seuls juges impartiales en ce bas monde, nos choix.  

14 commentaire(s) / Lire la suite

[CRITIQUE] 2013, l'année du renouveau ?

Posté le 14/02/2013 à 08:00 dans la catégorie [DOSSIERS]



 Je le conçoit, ma parole n'est pas un évangile et la prendre pour acquis n'est pas chose aisée, mais quand bien même je resterais critiquable, qui peut se vanter d'être parfait et plus qu'humain de par son ego surdimensionné, qui peut me jeter la pierre que j'ai tendu à mainte reprise ?


Il y a une vérité vraie mes amis, j'aime les femmes plus âgées que moi, cueillir une fleur nouvelle, aussi jolie soit-elle peut mener à bien des désillusions, ces femmes que certains qualifieraient de cougars ou de chasseuses bénéficie d'un avantage, l'expérience, cette même expérience qui mets en confiance et pousse à se surpasser, à apprendre, à découvrir, à surprendre, en un mot, à vivre selon nos choix, alors pourquoi tout ce foutoir pour vous dire que j'aime vos mamans ?


Parce qu'il le faut bien, de nos jours, ressentir n'est pas vivre, penser n'est pas pouvoir et les paroles ne sont que des éclairs de lucidité dans une société en manque de renouveau, de nos jours, être attiré par des personnes plus âgées revient à être casé dans la case du puceau en manque d'expérience, celui qui se dit que finalement, à être mauvais, autant l'être avec une femme mûre, cette dernière ne jugera pas, ou peu, ou pas sur le coup, alors pourquoi ce manque d'envie des filles actuelles ?
Pour une raison simple, leurs hypocrisie, aussi fondée soit leur envie de détruire certains, elles bénéficient d'un handicap, le manque de réparti, de bon sens, juger n'est pas penser et critiquer revient à tester la limite de tout un chacun, je le conçoit, le jeu peut être tentant, plaisant, subtil, mais à quoi bon juger une personne sur ses performances plutôt que sur l'être ?


Alors je m'égare, je déclencherai peut-être une vague de critique, il ne faut pas oublier de noter que seul la vérité fâche, je divague mais je vous l'avoue encore une fois, j'aime les femmes plus âgées, ne serait-ce que parce qu'elles ne jugent que sur la personne et non l'objet, faire la part des choses n'est pas effacer et signer ce texte revient à vous souhaiter une bonne journée, car, loin de toute idées sexuelles, ce billet vous aime, autant que j'aime écrire ces billets hors sujets, mais qui me libère l'esprit, et parce qu'il le faut bien, je vous salue bien fort et vous souhaite une heureuse Saint-Valentin, car oui, je ne suis pas un chien.  

11 commentaire(s) / Lire la suite

[DOSSIERS] Ces empêcheurs de tourner en rond.

Posté le 05/02/2013 à 22:48 dans la catégorie [DOSSIERS]



 On a tous connu ça, un ami, un proche, un voisin, un boss, une gonzesse, qui vous démolit, qui vous taille un short taille L alors que tu mets du 42, ces empêcheurs de tourner en rond, ces casse-couille du dimanche qui vous appelle à pas d'heure et vous flingue une journée de repos.


Alors quand dernièrement, j'étais en pleine session de TW2 et qu'une vieille connaissance s'est rappelé à mon bon souvenir, autant dire que j'aurais bien envoyer péter tout ce qui passait à portée.


Car oui, merde, merde et merde, je t'emmerde, bien fort et bien profond, car merde, quand je joue, je suis sérieux, je me concentre, surtout dans un RPG ou un FPS -ça peut arriver-, alors après ce petit désagrément, m'est venu l'idée d'une réflexion, l'aspect « émotionnel » d'un JV serait calculé par une huître en manque d'eau ?


Quand je voit les dernières productions sortant droit de chez nos amis développeurs, je me demande si le média que j'ai découvert il y a 12 ans de cela ne serait-il pas entrain de crever à petit feux, par manque de confiance, de talent et de volonté de changer la donne.
Qu'on se le dise, les gros blockbusters comme AC3, BF3, CoD, etc …. ne brillent pas par leur scénario -inexistant dans la plupart des cas- ni par leur sens de la répartie, quoique, quand on prend le scénario d'un AC3, on se demande si le scénariste était constipé au moment de l'écriture tant le tas de connerie qui débite à la seconde est affreusement hallucinant, encore, l'histoire de Coonor et ses copains les chasseurs de nounours peut passer, mais ce spitch de Desmond qui ne sert à rien, mais à rien du tout m'exaspère au plus haut point.


Alors, parfois, de grands jeux sortent du sentier battu, The Walking Dead par exemple, exemple parfait du jeu qui te met une claque grosse comme ça, pas par ses mécaniques de point&click mais par sa mise en scène, rodée à toute éventualité, prête à te réveiller quand tu t'endors devant des dialogues ennuyeux, alors certes, côté esthétique, on repassera mais bon sang, que ce bol d'air frais fait du bien.


Pourtant, tout n'est pas parfait, repensons à ce chapitre 3 d'une utilité discutable tant sur le point scénaristique que sur le déroulement de la suite, mais bon, faut de tout, alors je vous voit de là, vous lirez ces mots et vous vous direz que j'écris tout ça pour le fun, car l'envie m'est venu, vous avez raison, j'avais envie de parler, de dire ce que je pense, puis de vous dire que voilà, je m'en vais, non je déconne.


Si je suis là, sans me vanter, c'est pour vous parler de mon mécontentement face à ces guignoles en charges des test, des critiques, qui se dise journaliste mais qui ne teste un jeu que sur son nom et oublie le fait d'être objectif en laissant passer leur avis premier en tant que mécontent jamais content.
Je n'arrive pas à cerner ce problème, tester, oui, mais pourquoi ? Pourquoi ne pas émettre une critique ? Le test et la critique sont deux choses opposées, tester revient à retourner le jeu dans tout les sens sans but si ce n'est de trouver quelque chose à écrire pour sortir un papier en espérant que des mécontents le lise. Critiquer tient plus du jeu d'équilibriste, à mi-chemin entre l'avis personnel et le ressenti face à un marché grandissant, la critique nous pousse à nous croire supérieur, à prendre de haut le jeu et le travail fait en amont, il y a une vérité vraie, critiquer n'est pas juger, tester n'est pas apprécier, la mère de nos émotions pousse à jouer pour découvrir, à franchir la ligne qui nous sépare de cet univers sombre, drôle, unique, secret, alors oui, je critique, je saute à pieds joints dans un océan de remarques sur mon comportement de joueur blasé qui se la raconte parce qu'il a écrit plusieurs critiques, mais après tout, qui peut se permettre de juger sans critiquer ?  

6 commentaire(s) / Lire la suite

[DOSSIERS] Le top de 2012, made in Guik.

Posté le 11/01/2013 à 22:21 dans la catégorie [DOSSIERS]

 Hello à tous, vous le savez, on le sait, je le sait, 2012, c'est fini, c'est triste, ou pas mais c'est comme ça, bref, 2012, ce fût comme un bon vin, il a fallut attendre un peu pour découvrir tout les arômes concoctés par les studios du monde entier, même si bon, avouons-le, les grosses ventes sont venus des studios ricains, c'est frustrants mais bon, en France, c'est pas la joie côté JV.


1ere Place :



J'ai donc choisi de débuter par Max Payne 3, alors oui, je voit déjà les détracteurs venir me fouetter en place publique, certes, le « concept » instauré par Remedy n'est plus vraiment là mais peut-on pour autant jeter des pierres à Rockstar ?


A mes yeux, non, Rockstar est connu pour amener un aspect mature à ces depuis GTA IV et MP3 n'échappe par à la règle, globalement, le scénario peut sembler simple mais la multitude de clins d'oeil et de mise en abîme du personnage déjà sombre de Max pousse, à mes yeux, à explorer le fond du jeu, son univers et sa maturité.
Max Payne 3 n'est pas très long, certes, en Easy, le jeu se termine en une dizaine d'heures -ce qui dépasse déjà de loin la durée de certains jeux actuels- mais en montant des les niveaux supérieurs, on dépasse facilement les 20 heures tant l'IA et le fait que Max ne restaure pas sa vie automatiquement -aspect ô combien important aux yeux des fans- vous pousse à rester à couvert et à réfléchir un peu avant d'attaquer une position ennemie.
Alors oui, pestons contre ce multijoueur inutile, ce système d'armes en or qui ne sert strictement à rien, pestons contre le fait que la version PC est sorti après les consoles mais prions pour qu'il en soit de même dans le futur pour toutes les productions Rockstar car Dieu seul sait que nous avons besoin de productions qui pousse le public à comprendre que le JV est devenu mature, sérieux et capable de procurer des sensations jusque là ignoré par le cinéma et la musique, le bonheur de sentir que ce média progresse et ne cesse de nous émerveiller.


2eme Place :




Far Cry 3, c'est l'histoire d'un jeu qui m'aurait converti à la folie, faisant de moi un maniaque sexuel, une bombe au lit et un briseur de pucelle, un jeu de bonhomme quoi !


Parce que Far Cry 3, en plus d'être beau comme une star du porno, est fun, cinglé en plein, bourré de contenu, plein de bonnes idées, avec un gameplay au petits oignons, une histoire de déjanté et une paire de burnes grosses comme ça.
Pourtant, pour certains, Far Cry 3 n'est pas un Far Cry -comme Conviction n'est pas un SC mais bon, les goûts et les couleurs- parce qu'il y aura toujours des jamais-content-carrément-méchants, des types -ou des femmes- qui veulent ruiner quelque chose ou quelqu'un juste pour le plaisir de briller en société, je ne mange pas de ce pain.


Far Cry 3, pour moi c'est l'un des jeux de l'année parce que j'y ai tripé comme un dingue, jamais me balader sur une île avec comme seuls compagnons mon fusil sniper et mon AK ne m'aura autant fait plaisir et pousser à prendre l'ennemi par derrière -non, pas de vannes siouplaît-, parce que oui, Crysis 1, c'est surfait maintenant, c'est plus à la mode, qui voudrait jouer à un jeu avec une combi' en latex digne des plus grands SM du siècle dernier ? Personne, parce que voilà, FC3 est passé par là.


Pour être clair, je dirais que FC3 est au FPS ce que The Witcher est au jeu de rôle, une aventure dont on ne sort pas propre parce que l'on ne peut s'empêcher de tout tester, de jouer à la verticale et de culbuter du méchant dans la pampa -quand on dit culbuter, le mot est vite dit, prenez pas mes propos pour argent comptant-, alors oui, FC3 demande un PC de killer, même Manu n'en a pas un comme ça -parait qu'il aurait vendu ses cousines pour s'en acheter un- et même moi, ça rame si je mets tout à fond -l'anti-aliasing nous réserve encore son lot de connerie- mais bon, même en low, tu prend ton pied, tu tripe, tu kiffe, tu aime, tu ne lâche plus, bref, FC3, c'est un achat obligatoire, ne serait-ce que parce que je te le dit, et ça, ça vaut son pesant de cacahuète.


3eme Place :



Dishonored, entre lui et moi, ça n'a jamais été trop ça, quoique, en y repensant, j'ai juste retourné le jeu dans tout les sens, comme DXHR à sa sortie, c'est dire.


Parce que oui madame, Dishonored, c'était un peu « l'attente DXHR » de l'année, le jeu qui devait me faire triper pendant des heures devant mon PC, et c'est chose faite, preuve que tout n'est pas perdu pour le JV français.
Au départ, le JV était mal barré, avec Ubisoft qui se barre en courant et les zigotos de DontNod qui nous ponde un Remember Me aussi intéressant qu'une barre de Kellogs sous la pluie, puis Arkane est passé par là, sans rien dire, sans rien avouer, sans rien dévoiler, ils ont développer sans en parler et on poutrer bien fort tout ces empêcheurs de tourner en rond.
Parce que oui mademoiselle, en jouant à Dishonored, on découvre une réalisation aux petits oignons, une patte artistique qui fait mouche à chaque fois et une œuvre qui n'en est qu'à ses balbutiements, car oui, pour savourer Dishonored, faut y jouer sans se prendre la tête à vouloir finir le jeu sans tuer quiconque, faut se laisser aller, laisser le jeu faire et découvrir des possibilités nouvelles sans les chercher forcément.


Car oui monsieur, côté gameplay, là aussi, on tape dans le haut de gamme, une liberté d'action nouvelle et fraîche, où chaque ennemi tué ou esquivé peut avoir son incidence sur la suite du jeu, se la jouer bourrin n'est plus une tare, se la jouer vicieux et esquiver chaque IA pour que personne ne se doute que nous sommes là devient un art d'équilibriste et finir le jeu sans tuer personne, un véritable exploit tant l'envie de dégager violemment ces petits défauts de l'IA pousse à la faute, mais bon, à part ça, Dishonored c'est du bon, ça vaut son prix et on ne peut qu'accrocher, ne serait-ce que parce que c'est à 50% français.

 


4eme Place :




Au début de l'histoire, je voulait vous parler de préliminaires et de sex-tapes mais non, c'est badass et en plus, le cul ça pue, bref, autant le dire, The Walking Dead, j'en attendais rien mais alors, RIEN DU TOUT !


En gros, les zombies, j'en ai ras la couille droite, ça me gonfle, c'est surfait, faut pas déconner, merde quoi.
Sauf que voilà, ça c'était avant TWD, avant de découvrir un truc de dingue, un truc de ouf, un truc que même ta sœur la vieille fille va aimer -parce que moi, elle n'a pas aimé-, tout simplement parce que TWD, c'est du bon, du tout bon, un bon scénario, un bon gameplay, un bon character design, une bande-son de dingue et des répercussions à la pelle, bref, un must.


Alors oui, côté technique, ça vaut rien, c'est presque laid mais bon, le cell-shading a ces limites -sauf Borderlands 2 apparemment- et Telltale n'a pas juger bon de pousser un peu plus cet aspect, mais bon, pardonnons ce bémol car le reste est d'une saveur exquise, presque parfaite, car oui, des défauts y'en a quand même, notons cette maniabilité obligatoire aux claviers US -adieu ZQSD, bonjour WASD-, mais bon, un défaut vite oublié tant le jeu peut se vivre avec uniquement une souris, car oui, le point fort du jeu, ça reste ses dialogues, tantôt flippants, tantôt exquis, tantôt décisifs pour plus tard, rien ne vous sera épargné, tout vos choix auront une conséquence, du moins, c'est ce que l'on vous fait croire, car au final, si vous sauvez Pierre, Paul mourra quand même plus tard et Jacques décidera de vous quitter pour aller sauver des potos qui le tueront, donc au final, vos choix importent peu, tous mourront au final, sauf votre détermination à voir si vos choix influent, car oui TWD se rejoue, se relance et se termine à l'infini, comme un bon bouquin.


Alors sur le fond, TWD c'est une bombe, sur la forme, c'est un pétard mouillé mais c'est souvent dans les vieilles casseroles que l'on fait les meilleurs soupes.


5eme Place :




Hitman Absolution, c'est comme un porno, ça se savoure avec du pop-corn, parce qu'à force, ça devient chiant, ça tourne en rond, toujours les mêmes situations, dans les mêmes endroits, dans les … etc, je vous la fait court, Hitman Absolution, c'est du bon mais ça tourne en rond.


Parce que oui, jouons carte sur table, Absolution, ça lorgne un peu sur Conviction, qui lui même lorgner sur 24 H et Uncharted qui eux-mêmes lorgne sur Tomb Raider et Mission Impossible, bref, c'est un cycle sans fin -comme les lavages en machine-.


Au début, Absolution commence plutôt bien, on part flinguer Diana, on fait notre petite affaire puis on sauve une « apprentie » carrément baisable sur place, sauf qu'après, ça part en sucette, ça tourne au vinaigre, on rend service à tout le monde et on en oublie la quête personnel, là où Conviction gardait la ligne directrice, à savoir, le bourrage de pif sans retenue.
Car oui messieurs, à part rendre service à un baiseur de piaf et à un cow-boy qui vous veut du mal, vous ne faites rien de bien bandant, sauf ce passage dans la boîte de nuit qui à défaut d'être mignon pour les yeux, devient un vrai challenge quand il s'agit de s'échapper de là sans tuer quiconque, Absolution fait le boulot, mais le fait à moitié, l'infiltration devient trop simple et les scènes d'action trop courante, on se croirait dans un Expendables 2 à certains moments, sans vexer personne.


Alors au final, oui, Absolution vaut un poil pour ses graphismes léchés mais qui auraient demandés un poil d'optimisation sur PC, mais pour le reste, il faut savoir y aller à la hache et tailler dans le lard pour trouver des points vraiment positifs, mais bon, les amateurs d'infiltration aimeront ou pas, moi j'ai aimer et tu devrais l'essayer.


Alors oui, je me suis arrêté aux 5 premiers jeux, tout simplement parce que les autres ne valent pas forcément le temps que j'explique pourquoi, que ce soit le scénario, les graphismes, le gameplay, le prix, le contenu, tout ces points ou presque se retrouve dans les défauts, que dire de plus ?


La faute aussi au teaser de Cyberpunk 2077 qui tourne en boucle sur mon PC depuis sa publication, autant dire que j'ai d'autre chose à faire que d'expliquer que AC III c'est la plus grosse sodomie du siècle, tu pense pas ?


Alors nous y voici, voici les 5 jeux à attendre en 2013 à mes yeux, pas forcément des grosses productions, mais ça vaudra sûrement le coup de surveiller tout ça


1ere Place :


Crysis 3, c'est comme une glace au chocolat en face d'une paire de seins, tu lèche mais t'aimerais passer à autre chose, depuis C2, Crytek semble bien parti mais on aimerait qu'il engage enfin un scénariste compétent et surtout qu'ils s'affranchissent enfin de ces défauts d'IA et de rythme, Crysis 3 semble mieux parti que son prédécesseur, mieux rythmé, enfin porté sur l'infiltration en combi' et avec un IA enfin à la hauteur, je ne parlerais de ces graphismes qui promettent tant et surtout de cette jungle qui me fait bander, bref, tu l'as compris, Crysis 3 faut l'attendre, parce que je le sent, et ça, ça ne trompe pas.


2eme Place :


Attente coup de cœur que voici, Bioshock Infinite, c'est un petit peu comme le chocolat, t'en prend, t'en prend, puis au final, t'est bourré de honte d'avoir sifflé le paquet, sur le fond scénaristique, on fait confiance à Mr Levine pour sortir un truc sympathique -notez sympathique, j'ai pas dit bluffant- avec enfin une histoire dans l'histoire qui vaille la peine.
Sur la forme, ça semble toujours aussi réussi, le moteur semble être mieux maîtrisé et les textures semble enfin à la hauteur -Bioshock 2 si tu m'entend-, mais bon, jouer à un Bioshock pour ses graphismes, c'est comme regarder un porno pour le scénario.


Alors oui, Infinite ne plaît pas à tous mais moi je l'aime déjà, puis Elizabeth quoi !


3eme Place :


Metro Last Light, ah que dire … Tant à dire en si peu de temps.


On avait laisser Artyom en haut de l'échelle, il avait « sauver » Moscou d'une seconde guerre nucléaire et pourtant, ça semble toujours aussi mal parti pour lui.
Entre les « rampants » et les russes qui lui en veulent pour une raison obscur, Arytom aura de quoi faire, côté graphismes, ça démontera toujours autant, PC oblige.
THQ joue un peu sa peau sur Metro, le premier était trop linéaire et trop suffocant pour certains -moi, j'ai tripé comme un dingue-, pour d'autres, il manquait un truc, espérons qu'ils aient enfin réussi à mettre un mot sur ce « truc », sinon, il faudra voir disparaître une des franchises qui promets le plus de ces dernières années, espérons que le public sera là, ne serait-ce que par amour des russes -mode lèche off-.


4eme Place :


Il doit sortir cette année, on l'attend tous -sauf FMA, parce qu'il s'en branle sec-, mais on ne sait pas ce qu'il en sera, Watch Dogs, c'est comme quand tu va chez le coiffeur -dieu seul sait que je ne vais pas chez le coiffeur uniquement pour me faire coiffer-, tu viens avec une idée en tête puis tu sort avec une expérimentation capillaire digne des pires nanar Japonais, bon ou mauvais, Watch Dogs sera comme il sera, une production Ubisoft reste une production Ubisoft, on a vu mieux, prenons CD Projekt par exemple.


Alors oui, ça promet de la patate graphiquement parlant, mais au prix de quoi ?


Si le scénario n'est pas bon, on restera devant une belle coquille vide, la bite à la main, prêt à enfourcher ce qui se présente, déçu par tant d'attentes vaines, comme un gamin le jour de Noël, on restera soit bouche bée soit con devant un tel ramassis de conneries et de défauts, Ubisoft, si tu me lis, ne me fait pas regretter mon attente.


5eme Place :


Celui là, je prend des pincettes, grandes comme ça.


Parce que bon, j'ai encore le spitch de Conviction en tête :


« On écoute les fans, ça sera top, même les fans les plus hardcores seront comblés [...] »


J'ai ri.


Non franchement, j'ai ri, sans retenu, c'était honteux mais j'ai aimé, et pourtant j'attend pas Blacklist , enfin si mais non, j'attend de voir si Ubisoft sort un truc fini, alors je me connaît, je vais l'acheter en Jour J mais n'empêche que je garde quand même un frein, comme dans une pente, parce qu'on est jamais trop prudent.


Voilà voilà, les jeux sont faits, vous savez tout, ça vaut ce que ça vaut mais c'est comme ça, comment ça t'est pas content ? T'aime pas mon top ni mes attentes ? Mais t'est un chieur dit-moi ! Ta sœur était moins exigeante la nuit dernière, faut croire que t'as tout gagné lors de la distribution des lots …


M'enfin, si t'as lu jusqu'ici, tu sais que je suis de retour, pour le meilleur et pour le pire. 

14 commentaire(s) / Lire la suite

[DOSSIERS] A new beginning.

Posté le 11/01/2013 à 18:59 dans la catégorie [DOSSIERS]

 

11 commentaire(s) / Lire la suite

In The Shadow

pseudo

Edité par :
Guikingone
Blog créé le 27/07/2009
246 billet(s) et 3600 commentaire(s)

 

Description du blog
Alors que je n'était encore qu'un gamin sans avenir, je rêvais déjà de partager ma passion, voilà qui est chose faite ! Ce blog est une sorte de hub où je règne en maître et où je tyrannise sans pitié les mécréants désireux de me compter parmi leurs amis. Passionné de Cyberpunk, de Deus Ex, d'univers sombres et de jeux dotés d'un sens de la réflexion et de l'aventure bien écrit. J'aime aussi m'infiltrer sans laisser de trace, ce mix d'adrénaline et de suspens me pousse à me surpasser. A toi qui entre ici, que ton voyage soit enrichissant !

Informations sur l'auteur :
Univers : Action / FPS
Général Général

Niveau 33
511860 point(s)
2e
Membre depuis : 27 juillet 2009 à 08h52
Dernière connexion : 23 février 2013 à 19h00
4181 messages dans les forums (Chercher les messages)
18 test(s) (Consulter les tests)
7 définition(s) (Consulter les définitions)
103 ami(s) (Voir les amis)

 

Calendrier

<< Mars >>
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Cliquez sur une date pour voir les billets postés ce jour

Les derniers commentaires

De Guikingone le 20/04/2013 à 22h29
 Effectivement, d'ailleurs je m'aperçoit que je me suis retenu sur l'ortographe lors de mon dernier...
De Bogman le 11/04/2013 à 11h51
GK1: Je te Comprend car mené plusieurs course à la fois, ce n'est pas gènant si le temps ne...
De ONIZUKA le 02/04/2013 à 02h02
Le bateau coule alors dansons mes amis... (^_^)

Archives

 

Syndication