Japman's Blog

Test : Pokémon Version Noire et Blanche

Posté le 12/04/2011 à 18:48 dans la catégorie Test

Chose promise, chose due voici mon test de ces deux nouvelles versions !

Le joueur est replongé immédiatement dans un monde qu’il connaît bien : à quelques choses près. D’ailleurs, le slogan de ces nouvelles versions Noire et Blanche est « Oubliez tout pour repartir à zéro ». Ce qui n’est pas totalement faux : 150 nouveaux Pokémons, de nouvelles capacités, de nouveaux lieux… de quoi renouveler la même expérience de jeu offerte par les premières versions Vert, Bleu, et Rouge.

 
 

 Aventure, scénario, changements

Du début jusqu’à la fin de la quête principale, on ne peut que trouver et affronter des Pokémons de la 5ème génération. C’est un peu un « retour aux sources » qu’offre ces deux versions. Mais ici, faute de minimalisme, de 2D, de méchants pas gentils, de rivaux stéréotypés, et de graphismes 8 Bit (ce qui n’empêche pas les autres jeux de la série d’être excellents), on à un véritable scénario, des personnages bien construits, une bande-son (quoique inspirée des premiers jeux) remastérisée, et surtout, des graphismes qui exploitent la DS à ce que l’on pourrait dire son summum.

 


 

Pokémon, c’est une véritable histoire d’amour entre joueurs et producteurs. Séduits dès le premier jeu, la communauté de gamers (enfin… ce qui y en avait en 1999) est restée unanime devant un gameplay tellement recherché et profond, une quête superbe, et une durée de vie à tout casser (Attrapez les tous ! ce qui est désormais carrément impossible sans Action Replay). Ces versions ne dérogent pas à la règle.


 

Le joueur rentre dans la peau d’un personnage qui habite le petit village de Renouet. Avec ses deux meilleurs amis, Tcheren et Bianca, ils reçoivent un cadeau du Professeur Keteleeria. Ce cadeau contient trois Pokéballs, qui contiennent chacune un Pokémon, parmi : Vipélierre, Moustillon et Gruiki. On en choisi un, et on est immédiatement embarqué dans une aventure rocambolesque dans la fabuleuse région d’Unys, que je ne détaillerais pas ici.


 

Tout au long du jeu, vous serez opposé à la très étrange Team Plasma, bande de fanatique qui cherche à libérer les Pokémons du « cruel joug des humains », mais aussi à son chef Ghetis, et au mystérieux N. Ce dernier fait partie de la Team Plasma, mais son rôle est ben plus compliqué que celui de chef (sa vraie identité se détaille vers la fin de la première partie du jeu).


 

Pour ce qui est de l’aventure, Pokémon version Noire et Blanche nous offre un tout nouveau monde peuplé de nouveaux Pokémons, qui, comme dit au-dessus, cherche à renouveler l’expérience de jeu « inconnue » offerte par les premières versions. Le pari est réussi, on se réjouit de devoir tous les attraper !


 

Niveau changement, Noire et Blanche sont une véritable révolution. A part les nouveaux Pokémons et la nouvelle région d’Unys, on peut constater :

  • L’apparition de nouvelles capacités telles que Choc Psy, Draco queue, pour n’en citer que quelques une.

  • La CS Eclat’roc, qui achève son mandat, et qui laisse place à Plongée, qui était jusqu’alors propre aux versions Rubis, Saphir, et Emeraude.

  • Plus de Pokématos, de PokéNav, de Pokémontre ; mais le Vokit, instrument qui sert à communiquer dans le jeu et dans la vie réelle grâce à la caméra et au micro de la DSi (XL).

  • Après l’horloge en temps réel, on nous propose les 4 saisons (qui dure chacune un mois en temps réel), pour nous permettre de trouver des Pokémons différents et d’accéder à des lieux encore jamais explorés.

  • Les combats doubles ayant été un grand succès, l’équipe de Satoshi Tajiri s’est permise deux nouveaux types de combats : les combats trios (trois contre trois, même système que le combat double) et les combats rotatifs (trois contre trois, chaque Pokémon a son tour)

  • Fini le jeu a plat ! Game Freak innove avec un changement de caméra, qui se met en mode panoramique lorsqu’on arrive dans un lieu important, ou qui mérite l’attention du joueur par son originalité ou sa beauté. Le joueur à aussi droit à des cartes obliques, voir rondes (cf. Volucité)

  • Noire et Blanche sont surtout sous le signe de la communication. Le C-Gear permet ainsi de communiquer avec trois sortes de signaux : Wi-Fi, aussi connu sous le pseudo de CWF-Nintendo ; communication sans fil pour communiquer entre 2-4 DS a proche distance ; et la connexion infrarouge, plus rapide et plus sûre que la communication sans fil, et à plus grande portée. Avec le Heylink, les Heyrables, les Offris-sphères, et le prochain Monde des Rêves, Pokémon devient un jeu qui se base sur la connectivité.

  • Dans les anciennes versions, (cf. Rouge/Bleu ; Or/Argent ; Rubis/Saphir ; Diamant/Perle), chacune des versions se différentiait par les Pokémons : c’est le cas de celles-ci, mais la grande nouveauté, c’est le changement de lieu ! Dans la version Noire, on a la Ville Noire, métropole futuriste aux immeubles monochromatiques, et dans la version Blanche, la forêt Blanche, bourgade paisible au cœur d’une forêt sacrée.


 

  1. Graphismes et approche de la 3D


 

Avant toute chose, il me semble essentiel de faire un petit récapitulatif chronologique niveau graphisme de toutes les versions pour vraiment pouvoir voir le changement qui prend place avec Noire et Blanche.


 

Tout d’abord, il y a eu Pokémon Vert, sortit au Japon seulement en 1997. Le jeu est en noir et blanc. En 1999, viennent en France Pokémon Rouge et Bleu, et plus tard version Jaune. La couleur est toujours noire et blanche malgré une teinte (rouge/bleu) différente selon la version. S’ensuivent ensuite Or, Argent et Crystal, toujours sur Game Boy color (notons que ce sont les premiers jeux de la série en couleur), Rouge Feu et Vert Feuille (remake de Rouge/bleu/Vert) ainsi que Rubis, Saphir et Emeraude sur Game Boy Advance (SP). Après ça, Diamant, Perle et Platine sur DS, puis HeartGold/Soulsilver (remakes de Or et Argent/Crystal) sur DS, DSi et DSi XL.


 

Malgré une flopé de jeux Pokémons, RPG (cités ici), mais aussi Spin-off (Donjon Mystère, Ranger…) la série sur DS n’as jamais approché de près la simili 3D, ou 3D isométrique, si on peut dire. Game Freak surprend de nouveau. Ces version Noire et Blanche nous offre des personnages (notamment PNJs) revisités : on peut par exemple, voir les bras des persos détachés du corps, ou lors de cinématiques, la tête bouger. On a aussi droit à certains points clés du jeu à des zooms sur perso, qui nous montre des artworks sublimes.

Ces versions nous offrent également un très large choix de ponts (eh oui…), comme celui de Port Yoneuve, le Pont ferroviaire, le Pont de l’Inconnu, le Pont du Hameau (my favorite !), qui sont très biens gérés niveaux graphisme.

Mais pour les fans de pixel, le point-clé de ces versions est sans doute l’apparition du légendaire. Les réalisateurs nous livrent un véritable court-métrage que je trouve extrêmement réussi.

Seuls bémols niveau graphisme : certains Pokémons sont franchement, hideux (cf. Batracné, Limaspeed), et le joueur à droit à une pixellisation abusive de ses Pokémons, qui est encore plus aggravée sur DSi XL.


 

  1. Bande-son : un certain replay ?


 

Même sans regarder l’écran, la musique des premiers jeux Pokémons se reconnaît entre mille : les réalisateurs ont du prendre en compte la popularité de certains thèmes (thème principal, centre Pokémon…) et les réutiliser pour permettre aux anciens joueurs d’éprouver une certaine nostalgie et un point de repère en ce lieu « inconnu ».

Il faut être un fan aguerri pour reconnaître une très fine ressemblance entre le thème des routes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8,9, grottes, etc. de Noire et Blanche, et celles de Rouge et Bleu. La mélodie de base est la même mais se fait entendre à peine audiblement, cachée par les nombreux instruments qui viennent se rajouter.


 

Bonus : N…


 

Je tenais à rédiger un petit paragraphe bonus dédié à N, un des rivaux du héros, chef (enfin…) de la team Plasma et fils de Ghetis (j’en ai pas trop révélé ?).

Niveau look, soyons francs, c’est un roxor total ; cheveux vert clair, collier en forme de Saturne, baggies, casquette noir et blanche… Rien à dire (c’est peut être trop subjectif, mais j’espère que mon avis est partagé).

Mais c’est son aspect moral qui me trouble le plus. Il a vécu toute son enfance avec les Pokémons, il veut les libérer du joug des humains… C’est un personnage instable. Il ne sait pas à qui il peut se référer, pas même son père, qui le trahit. La seule personne qu’il juge pouvoir être son ami est le héros. Il trouve une lumière qui provoque en lui un déclic et le fait retourner à la réalité : les Pokémons sont faits pour être avec les humains.

Perso, quand il part sur Reshiram/Zekrom (« A bientôt, peut-être ! »), et quand on sait qu’on ne le revois plus, ça donne envie de chialer (avis très mitigé, nan ?).

Voilà. Petit hommage à mon perso préféré.


 

Bon… il est temps de conclure.

Pokémon versions Noire et Blanche sont de véritables chefs-d’œuvre, du point de vue du scénario, de la durée de vie, des graphismes, et du gameplay.


 

Voilà ! Alors à bientôt pour un nouveau test !


 

5 commentaire(s)

Bogman
Bogman
Univers : Action / FPS
Capitaine Capitaine
279700 point(s)
Membre depuis le 18/06/09
Voir son blog
Le 03/05/2011 à 11h53

test complet qui mériterait un peu plus de com's de passionnés.

 
ONIZUKA
ONIZUKA
Univers : Action / FPS
Capitaine Capitaine
212200 point(s)
Membre depuis le 01/06/09
Voir son blog
Le 17/05/2011 à 23h22

Bon test, d'ailleur cela me fait penser qu'au moment ou j'ai aceter ma 3DS juste derrière un gars avec la m^me coses avec avec le jeu Pokemon black and w et le truc c'est que c'était pas un gamin (^_^)

 
Bogman
Bogman
Univers : Action / FPS
Capitaine Capitaine
279700 point(s)
Membre depuis le 18/06/09
Voir son blog
Le 30/06/2011 à 15h35

on est tous des gamins ! :o)

 
Bogman
Bogman
Univers : Action / FPS
Capitaine Capitaine
279700 point(s)
Membre depuis le 18/06/09
Voir son blog
Le 04/10/2011 à 14h01

Alors, un nouveau billet ?!

 
Bogman
Bogman
Univers : Action / FPS
Capitaine Capitaine
279700 point(s)
Membre depuis le 18/06/09
Voir son blog
Le 16/11/2011 à 10h27

j'attends !!!

 

Ajouter un commentaire

Japman's Blog

pseudo

Edité par :
Japman
Blog créé le 01/11/2010
43 billet(s) et 158 commentaire(s)

 

Description du blog
Salut à tous, et bienvenue dans l'antre de Japman, abris des reviews et autres. Je vous souhaites une bonne visite, amateur de shoot'em up, aventure, action, RPG, balises html, vélociraptores, et de n'importe quoi !

Informations sur l'auteur :
Univers : Action / Aventure
Figurant Figurant

Niveau 8
21880 point(s)
312e
Membre depuis : 01 novembre 2010 à 12h30
Dernière connexion : 10 février 2012 à 15h28
1 message dans les forums (Chercher les messages)
4 test(s) (Consulter les tests)
3 définition(s) (Consulter les définitions)
9 ami(s) (Voir les amis)

 

Calendrier

<< Avril >>
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Cliquez sur une date pour voir les billets postés ce jour

Les derniers commentaires

De Bogman le 16/11/2011 à 10h27
j'attends !!!
De Bogman le 04/10/2011 à 14h01
Alors, un nouveau billet ?!
De Bogman le 30/06/2011 à 15h35
on est tous des gamins ! :o)

Archives

  • Décembre 2013
  • Novembre 2013
  • Octobre 2013
  • Septembre 2013
  • Août 2013
  • Juillet 2013
  • Juin 2013
  • Mai 2013
  • Avril 2013
  • Mars 2013
  • Février 2013
  • Janvier 2013
 

Syndication